Le confort thermique au travail

Confort thermique au travail

L’hiver est là, et on a tendance à vouloir monter la température du thermostat dans notre espace de travail. Mais ce ne sera pas forcément la bonne pratique pour la productivité globale des collaborateurs. La chaleur aurait plutôt tendance à développer la fatigue chez un individu. D’un autre côté, un bureau où il fait trop froid détournera l’attention des collaborateurs en les rendant agités et facilement distraits. La flexibilité, la dextérité et le jugement pourraient être altérés et ainsi provoquer des accidents.

Le confort thermique agit aussi bien sur le bien-être de la personne que sur sa productivité. L’ambiance thermique d’un espace de travail est donc dépendante de l’aménagement de cet espace et des différentes sources de chaleur qui préexistent dans cet espace.

Quelques conseils thermiques :

- A partir de 26°C, l’individu connaît une baisse de productivité, et à 30°C, il souffre d’une fatigue excessive.

- On recommande généralement de maintenir la température entre 21 et 23°C au sein de l’espace de travail.

- Un système de régulation de la température et de l’humidité de l’air est nécessaire. En effet, si l’air est trop sec, il peut y avoir des effets nuisibles sur la santé, le bien-être et les performances. Ainsi, le taux d’humidité relative recommandé se situe entre 30 % et 60 %.

- Les bâtiments doivent être isolés afin de permettre une ambiance thermique stable quelles que soient les conditions climatiques et les activités effectuées par les employés dans les espaces.

>>> Découvrez l'ensemble du mobilier de bureau proposé sur notre site.